Nouvelle photo

Vicious Grace + Vizion + Thirteen

24 février 2018 20 h 00 min

///VICIOUS GRACE //
Biographie:
C’est dans un magasin de musique en région PACA que se rencontrent les deux fondateurs de Vicious Grace. Leurs parents sont enseignant, cadre dans les travaux publics ou cantonier.
À l’âge de neuf ans, c’est une révélation lorsque David Daudet découvre la musique à l’école. Il suit alors une formation de piano classique, puis continue de s’épanouir dans des instruments comme la batterie et la guitare. Alain Gemini, passionné de musique, découvre quant à lui les instruments et la guitare à l’adolescence. Adulte, il quitte son travail pour se financer le M.A.I., une école de formation pour les artistes en devenir. Tous deux montent officiellement en 2006 un premier groupe, accompagnés de deux autres musiciens. David sera au chant/guitare rythmique, Alain à la guitare lead. Ce ne sera qu’en 2013 que le nom de Vicious Grace verra le jour. Un line-up souvent changeant la première année, trouvera enfin sa stabilité et son équilibre avec l’arrivée d’Allan Bouffard à la basse en 2015, de Jean-Baptiste Coucaud à la batterie et Ambroise-Marc Poudevigne à la 2ème guitare en 2017.

2014 “The Doors Inside”
On tentera de les convaincre de chanter en français, en vain. Vicious Grace s’attache à conserver ses textes en anglais, considérant que leur musique ne supporterait pas des paroles en français. Peu inspirés par leur pairs hexagonaux, ils citent Gainsbourg et Noir Désir, ils revendiquent en revanche d’innombrables influences anglo- saxonnes, des Cure au Red Hot Chili Peppers, en passant par Bring Me The Horizon, Slipknot ou Faith No More.
Leur premier EP, en autoproduction, sort en février 2014 sous le titre « The Doors Inside ». Dès sa sortie, les titres du CD sont diffusés sur des webradios, bénéficient de quelques critiques dans les webzines, et sont répertoriés dans une catégorie de “rock US“, ou “rock californien“. Le groupe assimilé à cette branche rock, commence à tourner à travers l’hexagone où là, on loue leurs qualités de musiciens, leurs rythmes percutants ou la finesse des mélodies.

2015 “Wake Up“
Après une série de concerts, partageant des scènes avec des groupes comme Young Guns, Lodz, Magoa et bien d’autres encore, Vicious Grace se remet au travail pour un second EP. Avec l’envie d’une nouvelle esthétique sonore, le groupe fait appel à Fabrice Boy (Young Cardinals, Lodz, Stereotypical Working Class, It Came From Beneath), et enregistre 6 nouveaux titres avec une orientation plus métal, tout en conservant les mélodies qui caractérisent sa musique. Cet EP nommé » « Wake Up » sort en septembre 2015, séduit la critique et un auditoire plus large. Les garçons sont invités à faire la promo de leur EP sur des radios comme France Bleu et NRJ, et trouvent du soutien auprès d’un public de plus en plus grandissant.
Continuant à enchainer les dates, le quatuor s’inscrit au tremplin Hard Rock Rising, et remporte la finale en région PACA au Hard Rock Café de Nice (06). Parmis les lots, ils gagnent une participation à la fameuse Prom’ Party de la ville, où le groupe se produit durant le 14 juillet devant 10 000 personnes.

2017 : « All My Gods Are Monsters »
Conscient de sa popularité grandissante, ressentant l’envie et le besoin de sortir de nouveaux titres, c’est en juillet 2016 que Vicious Grace se lance dans une campagne de crowdfounding sur Ulule, et voit son album financé en 15 jours.
Heureux de ce succès, le groupe commence alors à enregistrer dans son studio du sud de la France en septembre, et fait une nouvelle fois appel à Fabrice Boy pour la production et le mixage. Le mastering de cet album nommé
« All My Gods Are Monsters » sera lui réalisé aux USA par Nick Zampiello (The Younger, Caspian, Cave In Converge, Isis, Sparrows…).
Le groupe signe en début d’année sur le label Send The Wood/Season Of Mist pour la sortie de son nouvel opus. Les onze titres qu’il contient donnent à voir une nouvelle facette mais avec la patte « Vicious Grace », reconnaissable entre toutes.
Délivrant un rock tourmenté empreint de couleurs froides et mélancoliques, soutenues par des rythmiques puissantes et incisives, Vicious Grace navigue quelque part entre rock alternatif et métal, en offrant un genre où colère et sensibilité se côtoient.

Entrée : tarif libre.

Bar sur place.